[Communiqué de Presse] : Réponse au Post de Mme Valérie Borione sur Facebook publié le 25 Avril 2020

Chers amis de Boutissaint,

Le Samedi 25 Avril 2020, aux environs de 13h30, Mme Valérie Borione a publié un post sur la page Facebook Groupe « Les amis de Boutissaint » dans lequel elle porte plusieurs accusations mensongères très graves à notre égard.

Bien que nous estimions qu’il n’est absolument pas approprié de laver son linge sale en public, il nous importe de publier la réponse suivante à ces calomnies :

  1. Sur le fait que le contrat de location-gérance aurait été rompu

Madame Valérie Borione nous a fait parvenir, mercredi 22 Avril 2020, un courrier nous indiquant qu’elle souhaitait rompre le contrat de location-gérance qui nous lie et ainsi nous exproprier.


Le courrier en question, dénué de fondement juridique précis nous permettant d’agir en conséquence, indiquait que nous devions retirer nos effets personnels sous 72h puis ne plus remettre les pieds au parc. Nous nous sommes rendus au parc dès le lendemain matin, et nous sommes alors aperçus que le cadenas du portail d’entrée avait été changé, ne nous permettant ainsi plus d’accéder aux locaux contenant nos affaires. La gendarmerie est intervenue, signifiant à Mme Borione qu’elle ne pouvait en aucun cas nous interdire l’accès au parc.


La procédure de résolution d’un contrat suit des règles strictes, qui doivent être appliquées afin d’éviter tout abus de pouvoir. Ces règles n’ont pas été respectées et nous avons sommé Mme Borione d’agir en accord avec le droit commun. Par conséquent, pour le moment, personne ne peut se prévaloir d’un contrat qui serait rompu.

  1. Sur la supposée “mal-nutrition” des animaux

Mme Borione se permet d’invoquer une urgence sanitaire non prouvée et hautement contestable au regard de l’avis du garde-chasse très expérimenté qui intervenait sur le parc ces dernières semaines.

En tant que capacitaire, il lui revenait de fixer les quantités de nourriture à donner aux animaux. Si ces quantités n’étaient pas suffisantes à ses yeux (bien que suffisantes aux yeux du vétérinaire ayant validé la composition de nos aliments, du fournisseur d’aliments ainsi que de l’agronome ayant participé à sa composition), peut-être aurait-il été judicieux qu’elle agisse en tant que capacitaire en nous indiquant son point de vue. Tel n’a pourtant pas été le cas, ce qui ne manque pas de prouver que ces accusations sont infondées.

Nous vous assurons de notre dévotion entière et profonde pour ce qui est du bien-être animal. Les animaux de parc ont toujours été nourris en quantité suffisante. De nombreux faits le prouvent, mais la vidéo ci-dessous parlera d’elles-mêmes. Vous y verrez des animaux qui se reposent paisiblement dans la prairie. La vidéo est prise depuis l’espace où sont stockées les aliments. Où sont les animaux affamés qui essayent d’y accéder ?

Je vous prie tous de prendre avec les plus grandes précautions les photos de Mme Borione.

Les animaux ont été pris en photo à l’exact endroit où ils sont nourris tous les jours, aux heures où ils sont habituellement nourris. Ainsi, il est parfaitement normal qu’ils soient ainsi regroupés.

La personne que vous voyez sur la seconde photo particulièrement proche des animaux est l’ancien garde chasse du domaine, qui les a nourris pendant 40 ans. Il n’est donc pas anormal que les animaux n’en soient pas effrayés, surtout à un moment de nourrissage.

Vous remarquerez devant son genou gauche un petit seau qui est utilisé pour nourrir, à l’aide de maïs dont les cervidés sont particulièrement friands, la basse-cour. Vous remarquerez d’ailleurs que des animaux affamés se battraient en sentant une odeur aussi appétante, ce qui n’est pas le cas sur les photos. Les animaux sont simplement en train d’attendre la nourriture.

Vous remarquerez également que des animaux qui auraient perdu 30% de masse corporelle, soit 60Kg en quelques semaines pour les cerfs, seraient vraisemblablement morts, ou en tout cas auraient des côtes très apparentes. Ça n’est pas le cas sur aucune de ces photos.

Au final, la seule chose que ces photos montrent sont des animaux regroupés à un endroit et à une heure où ils ont l’habitude d’être nourris, et un certain nombre d’animaux avec du poil ébouriffé. Nous sommes en période de mue, période où le pelage tombe et change de couleur. Il s’agit de faits, scientifiquement prouvés.

Il sera difficile en revanche pour Mme Borione d’en dire autant concernant la soi-disant perte de masse corporelle de 20%. Il s’agit là d’une accusation très grave.

  1. Sur le fait qu’il y ait encore de la nourriture en stock

Dans son Post, Madame Borione argumente que la présence de quelques tonnes d’aliments en stocks seraient l’illustration que la cagnotte que nous avons lancée est une escroquerie.

Pourtant, comme justement les animaux sont nourris et consomment plusieurs tonnes par semaine, comme nous l’indiquions d’ailleurs très clairement dans notre cagnotte, il est nécessaire d’anticiper et de reconstituer nos réserves le plus vite possible. C’est d’ailleurs exactement les propos que nous avons tenu, dès le début, dans notre cagnotte. Nous vous invitons à aller le vérifier.

  1. Mais qu’est-ce qu’il se passe au Parc de Boutissaint ?!

Comme indiqué plus haut, nous trouvons plus qu’inapproprié de laver son linge sale en public. C’est pourquoi, pour le moment, nous avons pris la décision de ne pas révéler l’ensemble des éléments en notre possession (qui vous choqueraient sans nul doute…).

Il nous semble par ailleurs que les questions financières (au cœur de cette affaire, ne vous y trompez pas) n’ont pas à être portées à la connaissance du public. Sachez toutefois que nous concernant, le bien-être des animaux passent avant tout gain monétaire.

Il existe en France des procédures, et bien qu’engorger les tribunaux à une période déjà compliquée pour tous, nous avons fermement l’intention de faire valoir nos droits et de laver notre réputation, c’est pourquoi des procédures civiles et pénales ont été engagées.

Ces éléments de réponses apportés, nous souhaitons vous faire part de trois points nous tenant particulièrement à cœur :

  1. S’agissant de notre tristesse de devoir vous mêler à cette situation dramatique

Nous sommes vraiment navrés de vous mettre au cœur de tout ça.

Sachez que nous n’en avions aucunement l’intention, et que nous ne publions ce communiqué qu’en réponse aux accusations diffamatoires dont nous avons été les victimes ce jour et qui nous rendent extrêmement tristes.

Nous aimerions tout vous dire, mais le savoir-vivre est une qualité essentielle dont nous sommes fiers de pouvoir nous prévaloir. Nous faisons une entière confiance à la justice qui, comme cela a déjà commencé avec les forces de l’ordre cette semaine, constatera que nous sommes victimes d’une machination, ayant pour buts des enjeux financiers conséquents.

Il ne suffit pas d’être riche et puissant pour obtenir gain de cause. Nous croyons fermement que le courage et la bienveillance l’emporteront car ce sont ces valeurs que nous défendons et qui feront de ce monde un monde meilleur.

  1. S’agissant de l’argent de la cagnotte

Nous tenons à vous indiquer que nous prenons aujourd’hui l’engagement de rembourser chaque centime versé dans le cas extraordinaire où nous n’obtiendrions pas gain de cause en justice et où le contrat serait définitivement rompu

Pour l’heure, nous maintenons la cagnotte car nous avons l’espoir et la ferme intention que cette situation trouve une issue judiciaire qui nous sera favorable, et que nous pourrons reprendre nos missions au sein du parc afin de prendre soin de ses animaux, tel qu’a toujours été notre intention.

Celles et ceux qui souhaiteraient être remboursés dès à présent peuvent, s’ils le souhaitent, nous adresser un message à bienvenue@boutissaint.com

Malheureusement, l’époque est au tribunal du réseau social : on juge sans savoir, sans même écouter ou s’intéresser à ce qu’a à dire l’accusé. Quelle tristesse… Nous tenons à vous indiquer que avons été particulièrement touchés, pour ne pas dire extrêmement peinés, par les insultes postées en commentaires du post de Madame Borione.

Prenez tous soin de vous et de vos proches (à 2 ou 4 pattes) en ces temps difficiles.


Nous souhaitons réitérer nos plus vifs remerciements aux personnes nous ayant soutenus et à celles ayant l’envie de nous aider, ainsi qu’aux personnes qui partagent nos valeurs : à savoir celles du respect des animaux et des hommes. Y compris quand il y a un contentieux entre ces hommes.